• Institut Prométhée

Étudier au Canada : combien ça coûte

Le Canada est l’une des destinations préférées des étudiants internationaux et ce, pour plusieurs raisons. Le pays offre une variété d’opportunités académiques et d’expériences uniques à celles et ceux qui font le choix de s’y installer. Outre les paysages naturels à couper le souffle et la diversité ethnique des populations canadiennes, il est possible d’affirmer que tout le monde peut y trouver sa place. Concernant un éventuel projet d’études à l’étranger, vous devriez totalement considérer le Canada dans le choix du pays où vous souhaitez poursuivre votre cursus académique. Sachez d’ailleurs que le coût de la vie y est moins élevé que dans d’autres destinations anglophones (comme les Etats-Unis, le Royaume Uni ou l’Australie). Pourtant, étudier au Canada à bel et bien un prix : découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir pour constituer votre budget.


3. Obtenir de bonnes notes prédictives


Avant de s’intéresser au coût de la vie en général, il est important de se renseigner sur les frais de scolarité appliqués par les universités et écoles canadiennes. Ces frais constitueront une bonne partie de votre budget et ne sont donc pas à négliger.


Les établissements d’enseignement supérieur canadiens fixent eux-mêmes les frais de scolarité, en se basant sur plusieurs facteurs : le programme considéré par l’étudiant, son statut (international ou non) ou encore le niveau d’études qu’il ou elle a pu achever au moment de sa candidature.

En moyenne, l’inscription à un programme undergraduate vous coûtera 29700 dollars canadiens par an (19000 euros). Il convient de préciser que les programmes à composantes littéraires sont généralement moins chers que les programmes d’ingénierie ou de médecine par exemple. Si vous souhaitez intégrer un programme de niveau graduate, il vous faudra compter près de 17700 dollars canadiens (11400 euros). Les programmes de type executive MBA sont parmi les plus chers, pouvant atteindre des montants très élevés : 50000 dollars canadiens en moyenne (près de 32000 euros).


D’un point de vue purement administratif, les exigences d’attribution d’un visa étudiant canadien sont particulièrement strictes sur les conditions de ressources que vous devez justifier pour pouvoir étudier au Canada. Ces conditions précisent que les étudiants étrangers doivent disposer d’un montant minimum de 10000 dollars canadiens sur leur compte bancaire à leur arrivée (environ 6000 euros), excluant les frais de scolarité. Évidemment, il s’agit d’un montant indicatif proposé par le gouvernement canadien : il vous faudra compter plus pour vivre confortablement. Ici encore, les grandes villes sont les plus chères en termes de coût de la vie.


L’UdeM estime que les étudiants internationaux qui s’installent à Montréal pour leurs études ont besoin d’environ 14700 dollars canadiens par an (environ 9500 euros) pour couvrir l’ensemble des dépenses liées à la vie courante : cette estimation englobe les frais liés au logement, aux fournitures et manuels scolaires ou encore à un abonnement téléphonique. L’Université de British Columbia, située à Vancouver, suggère quant à elle un budget annuel de 15500 dollars canadiens (10000 euros). Enfin, il peut être intéressant de noter que Vancouver est considéré par beaucoup d’étudiants comme étant la ville la plus chère où étudier.


2. Les aides pour les étudiants au Canada


Afin d’attirer les étudiants les plus méritants, le gouvernement canadien a mis en place de nombreuses aides financières à destination des candidats internationaux. Ces bourses, prêts bancaires ou autres réductions des frais de scolarité sont disponibles tant pour des programmes de niveau undergraduate que postgraduate.


Si vous envisagez de postuler à l’une des nombreuses bourses, il est nécessaire que vous gardiez en tête que la plupart des universités canadiennes instituent leurs propres aides financières et décident ainsi des critères d’attribution de celles-ci. En tout état de cause, il est conseillé de candidater le plus tôt possible, et d’adresser sa demande de bourse directement auprès de l’université envisagée. Les universités canadiennes sont particulièrement convoitées, la compétition est ainsi rude pour bénéficier d’un coup de pouce financier.

Pour ne pas détériorer votre budget lors de votre séjour au Canada, il peut également vous être conseillé de vous engager dans un emploi étudiant à temps partiel.


Il est très commun pour les étudiants canadiens de travailler à côté de leurs études, ce qui leur confère de nombreux bénéfices : en plus d’apprendre le sens des responsabilités par une immersion dans des situations professionnelles, ils accueillent un complément de revenu qui leur permet d’entretenir leur rythme de vie étudiant (évènements culturels et festifs par exemple). Il est très aisé pour les étudiants étrangers de pouvoir trouver un emploi étudiant qui n’excède pas les 20 heures hebdomadaires. Nul besoin d’un permis de travail pour tenter l’expérience, il suffit de disposer d’un titre de séjour valide.


3. Nos conseils pour réussir votre budgétisation


Entre le loyer, les frais d’inscription, le coût des transports ou de la nourriture, il y a un certain nombre de coûts à anticiper pour concrétiser votre projet d’études en Irlande.


Toutes les informations qui vous sont communiquées dans cet article le sont à titre indicatif : il vous sera conseillé de ne pas vous contenter d’un montant minimum « moyen » pour constituer votre budget. Au contraire, il vaut mieux parfois prévoir trop plutôt que « pas assez » afin d’éviter de se retrouver dans de fâcheuses situations. D’ailleurs, vous serez toujours ravis d’avoir un peu d’argent en réserve si vous êtes amenés à effectuer une dépense imprévue.


Tout d’abord, il est nécessaire de rappeler que le coût d’un visa étudiant pour étudier au Canada est de 150 dollars canadiens (environ 100 euros). Il vous est avisé de commencer vos formalités au plus tôt, afin de maîtriser au mieux vos dépenses et éviter les imprévus. Pour davantage de sérénité dans le déroulé de vos études, il est également nécessaire que vous preniez vos dispositions concernant l'assurance-maladie internationale : elle est obligatoire pour les étudiants internationaux et une souscription annuelle vous coûtera en moyenne 700 dollars canadiens (450 euros). Les autres formalités administratives relatives à votre sécurité ou à votre état de santé ne sont pas à négliger.


N’hésitez pas non plus à faire vos recherches et à vous renseigner de la manière la plus précise possible sur l’adéquation de votre mode de vie à votre budget étudiant : consultez les menus en ligne de bars et de restaurants, identifiez les établissements proposant des offres ou réductions étudiantes et essayez de réserver votre logement le plus tôt possible si vous souhaitez contrôler et limiter vos dépenses.


Enfin, comme il a pu être évoqué précédemment, le coût de la vie varie sensiblement entre les différentes villes canadiennes. Si vous souhaitez étudier au Canada sans vous ruiner, il vous est tout à fait possible de porter votre attention sur des universités situées dans de plus petites villes ou dans l’arrière-pays plutôt que Toronto ou Vancouver.


Posts récents

Voir tout

Pourquoi étudier en Suisse ?

La Suisse est un charmant pays européen qui accueille chaque année des étudiants internationaux venant du monde entier. Parmi eux, environ 4000 étudiants français ont fait le choix de s’y installer po