• Institut Prométhée

Etudier au Royaume-Uni : combien ça coute

L’Angleterre est l’une des meilleures destinations pour étudier à l’étranger. Les étudiants internationaux sont attirés par le prestige sans égal des institutions académiques et par la diversité culturelle des villes. Pourtant, étudier au Royaume-Uni a un prix. Les frais de scolarité des universités britanniques sont fréquemment source de controverse : ceux-ci ont sensiblement augmenté au cours des dernières années.

La décision du Royaume-Uni de sortir de l’Union européenne (Brexit) n’a pas non plus amélioré la situation pour les nombreux étudiants européens. Ces derniers se confrontent également à une hausse des frais. Rassurez-vous, il existe de nombreuses solutions pour bien organiser votre projet d’études en Angleterre sans vous ruiner. Vous envisagez de vous y installer ? Faisons le point.


1. Le prix des études au Royaume-Uni


Avant de prendre votre décision d’étudier en Angleterre, il peut être intéressant de vous renseigner sur le montant des frais de scolarité des universités britanniques ainsi que sur le coût de la vie en général.


Pour les étudiants étrangers, les frais de scolarité pour les programmes undergraduate peuvent s’élever jusqu’à 10 000£ (environ 11000 euros). Les facultés de médecine sont les plus chères, avec des frais de scolarité pouvant atteindre les 43000 euros. De manière générale, les diplômes de sciences sociales et humanités figurent parmi les moins coûteux. Les études en Angleterre sont loin d’être gratuites, et nécessitent véritablement de s’assurer un financement solide avant de sauter le pas.


Le budget moyen d’un étudiant en Angleterre est de 22200£ par an (près de 25000 euros), ce qui augmente bien plus s’il vit dans une grande ville comme Londres ! Il peut être aisé de constater qu’il est difficile d’envisager étudier au Royaume-Uni sans débourser une certaine somme d’argent. Cela dit, il convient de rappeler que la plupart des universités britanniques proposent d’intégrer des cycles académiques plus courts que dans d’autres pays : trois ans pour le bachelor (en opposition aux 4 ans américains) et une année de master (au lieu de deux dans la plupart des pays d’Europe). Il peut donc être à votre avantage de faire vos études en Angleterre si vous souhaitez finaliser votre cursus scolaire le plus tôt possible. Ainsi, les frais de scolarité que vous aurez à régler ne seront pas exorbitants.


Par ailleurs, sachez que l’obtention d’un visa d’études est conditionnée à un seuil minimum de ressources financières : pour étudier au Royaume-Uni, il vous faudra disposer d’au moins 1000£ sur votre compte bancaire par mois (environ 1100 euros). Ici encore, il faudra prévoir beaucoup plus pour des études à Londres. La plus grosse différence entre Londres et les autres villes réside largement dans le prix du logement : le budget alloué au logement peut facilement atteindre les 8000£ par an (près de 9000 euros). Passé ce côté négatif, le prix de la nourriture et des loisirs sont relativement accessibles notamment grâce aux nombreuses réductions étudiantes : vous pourrez donc faire quelques économies sur cet aspect-là de vos dépenses !


2. Les erreurs à éviter en préparant l’IELTS


Au vu des coûts élevés qu’implique la poursuite d’études supérieures en Angleterre, certaines aides pour les étudiants ont été pensées afin de ne pas les décourager de postuler pour les universités de leurs rêves.


Un grand nombre de solutions de financements sont disponibles pour les étudiants britanniques et européens. Ces financements peuvent être de plusieurs ordres : prêts, bourses ou autres formes de mécénat. En tout état de cause, ces solutions ont vocation à aider les étudiants à couvrir une partie ou la totalité de leurs frais de scolarité. Dans certains cas, une somme supplémentaire peut être attribuée à l’étudiant pour couvrir ses frais de vie courante. Toutefois, la somme reste ici dérisoire et manifestement insuffisante pour couvrir la totalité des coûts de la vie en Angleterre.


Les bourses sont principalement attribuées par le gouvernement britannique, à l’initiative des universités ou encore d’organisations privées ou humanitaires. Les principales bourses qui sont octroyées sont les suivantes :

  • La Bourse Chevening : proposée par le gouvernement aux étudiants internationaux qui témoignent d’un parcours extraordinaire et d’un potentiel de leadership certain. Elle se propose de couvrir les frais de scolarité d’un programme de niveau postgraduate à des étudiants venant du monde entier.

  • La Bourse Commonwealth : également proposée par le gouvernement britannique aux étudiants venant d’un pays membre du Commonwealth. Elles concernent principalement les étudiants souhaitant s’engager dans un cycle d’études en postgraduate.

  • La Bourse Marshall : bourse d’excellence proposée aux étudiants venant des Etats-Unis d’Amérique

En dehors des bourses et autres solutions de financement, les étudiants ont d’autres moyens d’économiser un peu d’argent.

Comme il a pu être évoqué précédemment, il existe en Angleterre de nombreuses offres et promotions à destination des étudiants. Une grande majorité des restaurants et bars propose des réductions à la simple vue d’une carte étudiante.


Par ailleurs, les abonnements relatifs aux transports sont également déclinés en formule étudiante. Ainsi, les opportunités sont nombreuses pour vous aider à ne pas dilapider votre budget : il ne tient qu’à vous de rester à l’affût des bons plans !


3. Nos conseils pour réussir votre budgétisation


Entre le loyer, les frais d’inscription, le coût des transports ou de la nourriture, il y a un certain nombre de coûts à anticiper pour concrétiser votre projet d’études en Angleterre.


Toutes les informations qui vous sont communiquées dans cet article le sont à titre indicatif : il vous sera conseillé de ne pas vous contenter d’un montant minimum « moyen » pour constituer votre budget. Au contraire, il vaut mieux parfois prévoir trop plutôt que « pas assez » afin d’éviter de se retrouver dans de fâcheuses situations. D’ailleurs, vous serez toujours ravis d’avoir un peu d’argent en réserve si vous êtes amenés à effectuer une dépense imprévue.

Pour davantage de sérénité dans le déroulé de vos études, il peut également être intéressant que vous preniez vos dispositions concernant l’assurance-maladie internationale et autres formalités administratives relatives à votre sécurité ou à votre état de santé.


N’hésitez pas non plus à faire vos recherches et à vous renseigner de la manière la plus précise possible sur l’adéquation de votre mode de vie à votre budget étudiant : consultez les menus en ligne de bars et de restaurants, identifiez les établissements proposant des offres ou réductions étudiantes et essayez de réserver votre logement le plus tôt possible si vous souhaitez contrôler et limiter vos dépenses.


Enfin, l’une des alternatives aux coûts exorbitants imposés par les grandes villes comme Londres est de s’installer dans une plus petite ville. L’Angleterre regorge d’universités d’excellence sur l’ensemble de son territoire, et semble matérialiser son dévouement envers l’enseignement de qualité même à travers des établissements moins connus du public étudiant. Il ne vous sera pas difficile de trouver une chambre au sein d’une résidence étudiante sur votre campus et de pouvoir ainsi profiter au mieux de la pédagogie britannique sans avoir à payer le prix fort.


Posts récents

Voir tout

Pourquoi étudier au Canada

Faire les bons choix concernant son parcours académique ainsi que pour son futur peut être déroutant pour de nombreux étudiants.