• Institut Prométhée

Tout savoir sur l'IELTS et comment se préparer

L’International English Language Testing System (IELTS) est l’un des tests d’aptitude en langue anglaise les plus populaires dans le monde. Si vous envisagez d’intégrer une université de renommée internationale ou que vous prévoyiez de concrétiser un projet d’études à l’étranger, il y a de fortes chances que vous deviez vous confronter à cet examen. Plus de 10 000 organisations à travers le globe font confiance à ce test : qu’il s’agisse d’universités, d’entreprises ou de gouvernements, les scores IELTS obtenus par les étudiants attestent de leur niveau d’anglais aux yeux de ces différentes structures.


La préparation à ce test implique une réelle organisation. Il est ainsi avisé de se poser les questions suivantes : quel score souhaitez vous obtenir ? Qu’est-il attendu de la part des correcteurs ? Comment le test est-il noté ? Découvrez dans cet article tous nos conseils pour obtenir le meilleur score possible en passant l’IELTS.


1. Les attendus de l’IELTS


L’IELTS est un test d’aptitude qui met à l’épreuve quatre compétences spécifiques des candidats : la compréhension orale, la compréhension écrite, l’expression orale et l’expression écrite. Les différentes épreuves sont toutes adressées le même jour et à la suite les unes des autres - avec parfois un décalage pour l’oral. Pour de nombreux étudiants, cela peut paraître assez éprouvant : pourtant, l’IELTS est également une épreuve d’endurance.


Il existe deux variantes du test : la version Academic, adaptée aux étudiants souhaitant s’engager dans un cycle d’études supérieures, et la version General, qui est plus générale et destinée aux professionnels.


Chaque partie du test a pour vocation de tester l’une de vos compétences en langue anglaise. Voici les détails de chaque épreuve :


  • Le Listening Test (30 minutes) : au cours de cette épreuve, vous serez amenés à écouter 4 fichiers audio et ensuite à répondre à des questions relatives aux éléments que vous aurez écoutés. Les conversations et enregistrements sont intégralement diffusés en anglais.


  • Le Reading Test (60 minutes) : Ici, 40 questions vous seront adressées afin de tester votre aptitude à saisir et comprendre des éléments contenus dans un texte. Ce texte peut prendre la forme d’un extrait d’article, de blogs, d’ouvrages scientifiques ou littéraires. Il sera attendu de vous que vous soyez capables de d’identifier les grandes idées de l’auteur, certains détails, des arguments logiques ou juste une façon d’exprimer ses opinions.


  • Le Writing Test (60 minutes) : pour réussir cette épreuve, il sera attendu de vous que réalisiez deux exercices de rédaction (de 150 à 250 mots en moyenne) sur des sujets imposés.


  • Le Speaking Test (11 à 14 minutes) : la dernière épreuve est un test d’expression orale. Vous devez ici démontrer votre aisance et vos facultés orales. Les consignes du test sont pré-enregistrées et le déroulé de l’épreuve est divisé en trois sous parties.


2. Les erreurs à éviter en préparant l’IELTS


Comme pour toutes épreuves et tests existants, les étudiants ne sont jamais à l’abri de commettre une erreur par manque d’attention ou de compréhension des attentes formulées.


Se préparer pour l’IELTS peut être une opération chronophage. En plus des compétences en anglais qui sont soumises à examen, c’est également le mental des étudiants qui est testé : gardez en tête que l’épreuve est chronométrée, ce qui ajoute davantage de pression sur les épaules des candidats. Dans ces situations, il n’est pas rare que des erreurs soient commises, malgré une préparation en amont irréprochable.


La meilleure façon de se préparer à l’IELTS n’est pas simplement de chercher à améliorer son niveau d’anglais, mais bien de se préparer au format du test en utilisant pour cela une plateforme en ligne dédiée (à l’instar de Road to IELTS).


Parmi les erreurs les plus fréquentes, vous devez impérativement faire de votre mieux pour éviter les suivantes :


  • Commettre des fautes d’orthographe ou de syntaxe : il s’agit d’une erreur rédhibitoire. Si vous passez un test en anglais et que se présente l’éventualité de devoir rédiger un paragraphe, il est préférable que vous maitrisiez les règles de grammaire adéquates et que vous écriviez sans fautes d’orthographe.


  • Utiliser un vocabulaire pauvre et peu recherché : qu’il s’agisse d’une performance orale ou écrite, votre examinateur attendra de vous que vous utilisiez un vocabulaire varié et un minimum complexe. Si vous vous contentez d’utiliser des mots et expressions basiques, il y a peu de chances que vous arriviez à convaincre votre interlocuteur.


  • Mal gérer son temps : les différentes épreuves de l’IELTS sont limitées dans le temps et chronométrées. Il vous faudra faire preuve de sang froid et d’une excellente gestion de votre temps pour ne pas vous laisser submerger. De nombreux étudiants très préparés ratent leur épreuve à cause d’une mauvaise estimation du temps pendant l’examen.


  • Ne pas maîtriser la prononciation des mots en anglais : lorsque vous serez amenés à vous exprimer à l’oral, il est impératif que vous sachiez prononcer correctement les mots que vous employez. Si un mot vous paraît trop compliqué, préférez plutôt un synonyme ou une formule alternative : regarder des vidéos en anglais ou écouter de la musique anglophone peut grandement aider à mieux prononcer les mots en anglais.


  • Perdre sa concentration en pleine épreuve : étant un examen long et fastidieux, il est très probable que vous soyez tentés par de nombreuses sources de distraction dès les premiers signes de fatigue : bruits et stimulations extérieures, lumières, etc. Pendant les épreuves de l’IELTS, il est d’une importance capitale de rester focus sur sa performance et de faire preuve d’un bon mental.


  • Laisser des réponses blanches : l’IELTS n’est pas un test à points négatifs si vous faites une erreur. Lorsque vous êtes confrontés à une question dont vous ignorez la réponse, il vaut mieux répondre au hasard et potentiellement gagner des points plutôt que de ne rien tenter.


3. Nos conseils pour préparer l’IELTS


Pour bien se préparer à passer l’IELTS, il existe heureusement de nombreux conseils afin de s’améliorer pour se sentir d’attaque le jour de l’examen.


  • Tout d’abord, il est avisé à tous les candidats de bien se renseigner sur les modalités du test. Si vous envisagez de passer l’IELTS, il sera dans votre plus grand intérêt de bien chercher à comprendre le format du test et les attendus de chaque épreuve. Veillez à vous inscrire à l’avance car les sessions peuvent vite être saturées.


  • Il est tout aussi important d’essayer de vous mettre à la place du correcteur, notamment en tentant de comprendre les critères de correction. Les compétences que vous allez devoir démontrer au cours du Listening Test ne sont pas les mêmes que vous devrez mettre en avant lors du Writing Test. Sachez identifier vos forces et vos lacunes, cela vous permettra de bien calibrer vos efforts lors des épreuves et de vous en sortir au mieux.


  • Pour exceller au Speaking Test et au Writing Test, il vous est fortement conseillé d’enrichir votre vocabulaire en anglais. N’hésitez surtout pas à lire des articles et extraits d’ouvrages, ce qui d’une part facilitera votre compréhension des mots considérés comme complexes ou techniques, et agrandira d’autre part votre panel de mots et expressions anglaises. Pouvoir s’exprimer avec un vocabulaire recherché et poussé sera ce qui fera la distinction face à un autre candidat.


  • Pour améliorer votre anglais de manière plus générale, il est très fortement conseillé de pratiquer l’anglais tous les jours. Au-delà des lectures en anglais, il faut que vous preniez l’habitude de visionner du contenu en anglais ou d’écouter de la musique dont les paroles sont en anglais. D’une façon ou d’une autre, vous parviendrez à « penser » en anglais, ce qui atteste d’un certain niveau de maitrise. L’idéal pour pratiquer son anglais reste évidemment d’échanger avec des natifs issus d’un pays anglophone : il n’y a pas meilleur professeur que la pratique. Les tandems de langue sont une solution simple et gratuite pour échanger régulièrement avec un interlocuteur natif.


  • Le dernier conseil, et non le moindre, est d’une évidence implacable : pour réussir l’IELTS, il faut s'entraîner sérieusement. De nombreuses ressources sont disponibles sur internet et vous pouvez même bénéficier d’un accompagnement par un organisme spécialisé. Plus vous vous entraînez, plus vous vous habituerez aux contraintes des épreuves. Vous n’en sortirez que plus confiants et préparés à obtenir un très bon score !


Vous envisagez de passer l'IELTS et avez besoin des questions sur votre préparation ? N'hésitez pas à réserver une consultation pédagogique avec l'un de nos consultants.

Posts récents

Voir tout